Quelques raisons pour éclaircir ton choix :

1) Manque d’amplitude de mouvement : Avec le bras bien parallèle au tronc, cet exercice atteint maximalement une amplitude de 90 degrés. Cela est très peu si l’on considère que l’articulation du coude a une amplitude d’environ 145 degrés! Il est important d’entraîner une articulation dans son amplitude complète (sécuritaire) pour favoriser un développement équilibre des muscles !

2) Compensation : Le kickback sert à isoler le triceps. Cependant, il est très facile de compenser avec d’autre groupe musculaire durant l’exécution! Souvent, cet exercice se transforme en traction unilatérale. Le grand dorsal (un gros muscle, responsable de l’extension de l’humérus) fera la majorité du travail, laissant ainsi le triceps dépourvu de tension! Le long chef du triceps peut demeurer actif, mais cela dépend du momentum donné par le grand dorsal.

3) Recrutement global : Bien exécuté, le kickback peut très bien recruter le long chef du triceps. Cependant, les deux autres chefs (médial et latéral) seront beaucoup moins sollicités! On dit « tri-ceps »! 3 muscles! Cela dit, pour une population générale il vaut mieux choisir un exercice qui travaille l’ensemble des muscles!

Comme d’habitude, chaque chose doit être considérée dans son contexte! Il très rare en entraînement qu’une règle s’applique pour 100% de la population! Après tout, la clé du succès est dans l’individualisation!

LIKE! SHARE! YES!

Laurent Francoeur, Kinésiologue.

Merci à Zacharie pour ses gunzzz!

-Pinto RS, Gomes N, Radaelli R, Botton CE, Brown LE, Bottaro M.Effect of range of motion on muscle strength and thickness. Strength Cond Res. 2012 Aug.

-Boeckh-Behrens, W. and Buskies, W. (2000). Fitness Strength Training. Reinbek bei Hamburg: Rowohlt Taschenbuch-Verl.

 

Advertisements