Quand vient le temps d’élaborer un programme d’entraînement, le réflexe est souvent de mettre une gamme d’exercices gigantesque pour les mêmes muscles! Cela présente plusieurs désavantages, particulièrement pour les sportifs intermédiaires!

DÉSAVANTAGES :

1- Le principe de surcharge est retardé : Si l’apprentie doit apprendre 5 exercices différents pour ses biceps, il lui prendra plusieurs séances avant de maîtriser la technique, de favoriser la coordination intramusculaire et surtout, de connaître ses charges maximales! Tant que celles-ci ne sont pas établies, il sera impossible pour lui de dire s’il lève plus lourd que la dernière fois! À l’inverse, 5 séries du même exercice de biceps lui permettra de déterminer dès la première séance qu’elle est sa charge max…et ainsi la battre au prochain entraînement (growtime).

2- Trop d’exposition différente, manque d’apprentissage/adaptation : Pour solliciter la croissance d’un muscle, il faut l’exposer régulièrement au même stimulus (résistance externe) afin d’enclencher des adaptations telles que l’augmentation du volume des fibres musculaires (hypertrophie). Chaque exercice recrute un muscle à sa propre manière. Exposez-le régulièrement à une moins grande variété d’exercice pour créer des micro-déchirures localisées.

3- Ça brûle des options : Le bench press, le dumbbell press et les dips sont 3 excellents exercices pour développer les pectoraux. Pourquoi mettre tes 3 meilleurs outils dans le même programme? Choisis-en un et gardes-en pour les prochains progammes! Leave some tool in the toolbox! Si tes gains stagnent, tu seras content d’avoir des options!

Prendre de la masse, c’est comme apprendre une langue étrangère. Apprends l’espagnol et lorsque tu le maîtriseras, apprends l’allemand. Essayes pas d’apprendre les deux langues en même temps…c’est plus lent!

Si vous cherchez toujours réponses à vos questions! Donnez votre langue au kinésiologue!

Laurent Francoeur, Kinésiologue.

Like? Share?YES!

Advertisements