1-Masse musculaire : Il sollicite plusieurs muscles! Épaules (antérieur, médian, postérieur), le triceps, le pectoral, les trapèzes, les lombaires etc. Bang for your buck!

2-Amplitude de mouvement : Presque 180° en flexion de l’épaule! Une grande amplitude est idéale pour solliciter des adaptations musculaires!

3-Recrutement musculaire : La version debout avec barre ou haltères est supérieure pour activer les muscles lorsqu’on la compare à la version assise!

4- Antagoniste du Pullup : est le mouvement opposé du Pullup (traction verticale vs développé vertical). Alterner deux exercices opposés favorise un développement équilibré des muscles et prévient ainsi les risques de blessures à long terme!

5- Surcharge et progression : Il offre plusieurs possibilités de surcharge sans avoir besoin d’un partenaire (spotter). Par exemple, le push press et le push jerk sont des variantes plus avancées qui consistent à « tricher » la monté de la barre avec du momentum provenant des hanches. Cela peut être bien utile pour surcharger la portion négative du mouvement! Le même scénario sur le bench press nécessiterait la présence d’un partenaire.

6-Évaluation : Il est pratique pour évaluer la flexibilité des épaules et du grand dorsal.

7-Antécédent : Et oui, tu n’as jamais fait plus de 3 séries dans tes entraînements! Les qualités de cet exercice méritent vraiment que tu lui donnes une chance et que t’en fasses plus!

8-Bonus : Finalement, le standing overhead press:
-Recrute plus de muscle que le bench press
-A une plus grande amplitude que le bench press
-A plus de possibilité de surcharge (autonome)
-Est sans danger de finir avec la barre sur la gorge!

Laurent Francoeur, Kinésiologue

LIKE! SHARE! YES!

Advertisements